Avatar de l'auteur
Publié par   Il y a 3 moiss • 16 minutes de lecture

Coronavirus : SupplyShip met à disposition sa chaîne logistique

Chaine Logistique

Afin de lutter contre le coronavirus, notre pays a besoin d’une chaine logistique en marche afin de pouvoir expédier les produits médicaux tels que les masques. Mais la France est actuellement en panne logistique. La distribution de ces masques est rationnée, leur usage est limité aux acteurs exposés car la chaine de logistique n’arrive pas à s’organiser. Les problèmes rencontrés sont principalement la pénurie de ces masques et la mauvaise gestion actuelle de la chaîne logistique.

SupplyShip a décidé de s’impliquer pour faire face à la situation actuelle et espérer inverser la tendance : créer la chaîne logistique dédiée uniquement aux protections afin de les acheminer correctement et en temps vers leurs destinataires.

Pour cela, de nombreuses actions sont mises en place, de nombreuses collaborations se sont créées. Nous avons décidé de s’appuyer sur notre force, notre expertise et de faire appel à divers acteurs qui pourront nous accompagner afin de remédier à ce problème. Nous avançons ensemble dans ce projet. Ensemble, créons la chaîne logistique dédiée aux protections, évitons ces temps d’acheminement trop long, ces problèmes de stock. Ensemble, agissons !

SupplyShip se mobilise pour répondre à vos questions liées au transport et à la logistique 🤝

Tous les jours de 14h30 à 15h30, notre équipe est disponible pour répondre à vos questions et ainsi vous aider à continuer votre activité durant le confinement. Nous sommes ouverts à toute proposition afin de nous aider dans notre projet ou de vous aider à continuer votre activité dans les meilleures conditions. Il s’agit d’un bureau collaboratif où tout le monde a son mot à dire.

Comment envoyer un colis sans Mondial Relay ? Comment faire face à la fermeture des points relais

Nous avons les solutions pour vous permettre d’expédier un colis en envoi standard ou en express via Colissimo, Chronopost, DPD, UPS… Nous pouvons même vous permettre d’envoyer un colis de produits frais via Chronofood. 

E-commerçant ? Entrepreneur ? Logisticien ? Curieux ? Envie d’apprendre ? Vous êtes les bienvenues !

Vous souhaitez en savoir plus sur l’univers logistique/transport ? Vous souhaitez simplement discuter ? Nous vous donnons rdv !

Rejoignez-nous, tous les jours de 14h30 à 15h30 dans notre HelpDesk.

Dagoma et SupplyShip au service du corps médical ✊

Ensemble, nous collaborons.

Nous avons mis en place des partenariats nous permettant de faire livrer des visières de protection vers le corps médical dans le besoin.

Dagoma met à disposition son parc d’imprimantes 3D pour la fabrication de visières de protection. Pour accompagner les personnels en première ligne face à l’épidémie de covid-19, Dagoma a construit en collaboration avec des makers et professionnels de santé une visière de protection imprimée en 3D.

Il s’agit d’un outil de protection contre les projections à utiliser en plus des protections habituelles. Il s’agit d’un produit conçu en période d’urgence afin de répondre à la demande des professionnels exposés.

Vous pouvez retrouver l’ensemble des informations directement sur leur site internet Dagoma.

Grâce à ce type de partenariat, nous agissons activement face au covid-19 en mettant à disposition notre chaine de logistique.

Experts du transport 🚛

Expert logistique/transport : nous mettons à profit nos solutions SupplyChain afin d’apporter rapidement des produits médicaux. Nous avons créé la SupplyChain dédiée à ces produits afin d’éviter toute pénurie et délai long à leur obtention. Nous collaborons avec divers acteurs, tous experts les uns et les autres dans leur domaine. Nos entreprises partenaires se chargent de la conception des visières pendant que nous nous chargeons de leur transport.

Pour cela, nous avons pu recueillir le témoignage de Frédérique LENGLET, Expert Qualité qui nous explique les points à vérifier pour garantir la qualité des produits disponibles sur le marché.

Interview de notre expert, Frédéric Lenglet

SupplyShip : Bonjour Frédéric, peux-tu nous en dire un peu plus sur toi ?

Bonjour, je m’appelle Frederic Lenglet, j’ai 40 ans, originaire de la région du Nord et je suis l’heureux père de famille de 4 adorables enfants. Depuis tout petit j’ai toujours eu un attrait pour les sciences et suis passionné par les sujets techniques ou encore d’informatique.

SupplyShip : Peux-tu nous parler de ton parcours professionnel ?

J’ai commencé à travailler comme électricien sur chantier dans une petite PME où j’ai appris et mis en pratique ma formation initiale de technicien électricien. Je possède une formation avec un DUT en génie électrique complété par une école d’ingénieur en production. 

Après environ 1 an j’ai quitté ce premier poste pour commencer à travailler chez Castorama France en 2004, dans le service qualité de l’enseigne basé au siège social, en région Lilloise. J’y ai commencé comme technicien qualité sur l’ensemble des produits techniques comme l’électroportatif ou encore les produits de jardin à moteur. 

Quelques années plus tard j’ai accédé à un poste d’ingénieur, toujours sur les mêmes domaines mais en y ajoutant plusieurs autres périmètres pour un total de gestion d’environ 11000 références : pour résumer l’ensemble des produits qui coupent/tranchent et soumis à plusieurs directives européennes et normes. Bref les produits avec lesquels les particuliers peuvent se blesser, sauf produits chimiques. 

Après avoir été missionné sur plusieurs projets transverses dans le groupe Kingfisher (Castorama en faisant partie) mêlant tout ou partie des enseignes du groupe, en 2016 j’ai accédé au poste de Directeur Qualité pour l’enseigne Castorama avec la mise en place d’une toute nouvelle équipe de 7 personnes pour couvrir la gestion de la qualité produit sur l’ensemble du référentiel de Castorama. Un véritable challenge humain que j’ai apprécié ! Je suis également très fier d’avoir accompagné cette équipe et les avoir formés pour certains pendants ces dernières années.

SupplyShip : Peux-tu nous parler de SupplyControl ?

Début Mai 2019, j’ai quitté Kingfisher et Castorama après 15 années passées au sein du service Qualité dont j’ai vu toute l’évolution et la richesse apportée par ce service dit « de l’ombre ». Il s’agit évidemment d’un travail d’équipe, de plusieurs ingénieurs et techniciens mais aussi d’assistants et assistantes de service ; bref un maillage essentiel au fonctionnement d’un distributeur pour garantir aux clients des magasins le dû qui est la sécurité et la qualité des produits achetés. 

SupplyControl est né d’un constat que je souhaitais mettre à disposition mes connaissances au plus grand nombre et accompagner distributeurs et aussi startups d’Euratechnologies car bien souvent la qualité « produit » est méconnue du grand public ou des entrepreneurs. C’est pourtant un passage obligé avant la mise en vente d’un produit sur le marché européen, surtout que cela combine normes, directives Européennes ou encore spécificités locales comme décrets ou arrêtés pour la France par exemple. Il faut également savoir où qualifier les produits en passant par des laboratoires reconnus.

SupplyShip : Quelle est ton expertise ?

Mon expertise est principalement axée sur les produits électriques et mécaniques mais englobe plus largement les produits techniques allant de simple disques à découper, de gants, de lunettes de protection jusqu’à la tondeuse autoportée ou bien encore le nettoyeur haute pression. 

Sans être spécialiste je peux également vérifier certains produits chimiques. Pendant 15 ans en grande distribution j’ai eu l’occasion de travailler sur tous les produits présents dans une enseigne de bricolage, le périmètre est donc assez large et riche.

SupplyShip : Peux-tu nous en dire un peu plus sur le projet avec SupplyShip ?

Le projet sur lequel nous travaillons est de sécuriser des masques dits chirurgicaux mais aussi de type FFP2 à destination du personnel soignant. Mon rôle consiste à vérifier la certification des masques proposés mais aussi faciliter les échanges avec nos sources pour éviter les mauvais produits. Cela se fait en vérifiant les documents de conformité reçus et en vérifiant comment ils ont été certifiés et par qui. L’objectif étant de ne pas s’approvisionner en masques non conformes même si pendant cette période les règles ont été légèrement assouplies par l’Union Européenne.

La santé est un enjeu majeur et les masques que nous « repérons » doivent répondre aux normes EN149 pour les types FFP2 et EN14683 pour les types chirurgicaux. Ces produits doivent aussi répondre à la dernière version du règlement Européen sur les équipements de protections individuels soit le règlement UE 2016/425.